Un match de l’US Open de tennis accueille un invité-surprise : un drone crashé

Si la législation relative à l’utilisation des drones s’avère plus stricte dans certains pays, c’est entre autres dans l’optique de mieux prévenir les accidents à des endroits particulièrement dangereux, que ces appareils volants pourraient causer. Des accidents comme ce crash de drone survenu lors d’un match de l’US Open de tennis 2015. Un événement sans doute marquant mais qui, heureusement, aura engendré plus de peur que de mal.

Un drone lors de l’US Open de tennis 2015

Ce n’est pas tous les jours qu’un tel incident survient et heureusement. Car, d’une part, comme dans cette affaire, lorsqu’un drone s’écrase dans un stade sensé accueillir une foule à n’importe quel moment, notamment lors d’un événement tel que l’US Open de tennis 2015, les dégâts qui en résultent peuvent être importants. D’autre part, la condamnation des responsables n’est pas une partie de rigolade. Mais, heureusement, pour les victimes indemnes, le crash du drone au stade Louis Armstrong lors du match qui opposait Monica Niculescu (Roumanie) et Iavia Pennetta(Italie), s’est déroulé sur une zone dépeuplée. Une aubaine qui n’influe en rien sur les décisions des autorités concernées : les responsables seront punis.

Crash au stade Louis Armstrong : le pilote se trouvait près du lieu de l’accident

Le crash de l’aéronef survenu au stade Louis Armstrong lors de l’US Open de tennis 2015, ayant eu lieu entre le 31 août et le 13 septembre aura été le fruit d’un professeur, qui aurait perdu le contrôle de son appareil en plein vol. Celui-ci, trouvé près du stade au moment des faits écopera de 5 jours de travaux d’intérêt général pour le crime commis. Pour leur part, les autres passionnés de drones, où qu’ils soient, restent invités à utiliser ce type d’appareil, l’autorisation requise entre les mains, ainsi qu’à préférer faire voler leurs aéronefs dans des endroits sûrs afin de s’adonner à leur activité dans les meilleures conditions pour tout le monde.